NICOLAS SARKOZY ET LES FRANCAIS - 2007 - 2012

Marc Machin reçu par un proche conseiller de Nicolas Sarkozy - Débat sur la réforme de la justice

Le 3 mars 2009, Marc Machin est reçu par un proche conseiller de Nicolas Sarkozy.

Il est alors informé du fait que La Présidence de La République souhaite l’aider dans sa réhabilitation.

Au delà de l’affaire Marc Machin, … le débat fondamental sur la réforme urgente de la justice concernant la prise en charge de la victime, la fonction de l’avocat, le principe de l’enquête ainsi que le rôle du juge d’instruction

Comment en vient-on à avouer un crime qu’on n’a pas commis ?

“Une pression psychologique… Les auditions, auditions, sur-auditions, toutes les deux-trois heures on est interrogé:

“avoue, on sait que c’est toi, dis-le que c’est toi !”

Après, le procès était déjà joué d’avance.”

Marc Machin, sur CANAL+

-> Le livre en librairie ou sur Amazon: Seul contre tous ! Editions Pascal Galodé

“En 2004, Marc Machin est condamné à 18 ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Marie-Agnès Bedot le 1er décembre 2001 au pont de Neuilly. Il fait appel de cette décision, mais cette dernière sera confirmée en cour d’appel en 2005, et assortie de 12 ans de sûreté par la Cour d’assises des Yvelines. Mais en mars 2008, l’intervention d’un certain David Sagno va changer l’histoire…

En effet, la culpabilité présumée de Marc Machin, repose essentiellement sur ses aveux effectués durant sa garde à vue. Cependant, il s’agit de la seule et unique fois ou Marc Machin reconnaîtra être l’auteur de ce meurtre : se rétractant dans un premier temps, il n’aura cesse de nier les faits qui lui étaient reprochés.

Début mars 2008, un autre homme, David Sagno, s’accuse de ce meurtre ainsi que de celui d’une autre femme au commissariat de la Défense à Courbevoie. Cette autre femme, n’est autre que Maria-Judith Araujo, assassinée au pont de Neuilly, le 22 mai 2002. La police scientifique, confirmera que des traces de son ADN ont été retrouvées sur des vêtements et sous un des ongles de la première victime. Le doute est lancé, et Marc Machin est alors remis en liberté et attend la révision de son procès.

Arash Derambarsh, directeur du département politique et personnalités publiques aux éditions du Cherche Midi, décide alors de le publier. Le 3 mars 2009, Marc Machin est reçu par un proche conseiller de Nicolas Sarkozy. Il est alors informé du fait que La Présidence de La République souhaite l’aider dans sa réhabilitation. Ce soutien ne concerne pas seulement ses démarches de recherche d’emploi ou de stages : la présidence souhaite également offrir un soutien moral en attendant la décision de la commission de révision…

Cet ouvrage, au delà de l’affaire Marc Machin, va également permettre de relancer le débat fondamental sur la réforme urgente de la justice concernant la prise en charge de la victime, la fonction de l’avocat, le principe de l’enquête ainsi que le rôle du juge d’instruction, qui doit instruire à charge et à décharge. Il permettra également de mettre en lumière le grave problème du vide juridique concernant le statut des victimes d’erreurs judiciaires.”

Identificateurs Technorati : marc machin, derambarsh, arash derambarsh, sarkozy, justice


PROUST - A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU - TEXTE INTEGRAL EN LIGNE



I - DU COTE DE CHEZ SWANN II - A L'OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS
III - LE COTE DE GUERMANTES IV - SODOME ET GOMORRHE
V - LA PRISONNIERE VI - ALBERTINE DISPARUE (LA FUGITIVE) VII - LE TEMPS RETROUVE

Post a Comment


SARKOZY (site indépendant)