NICOLAS SARKOZY ET LES FRANCAIS - 2007 - 2012

JACQUES ATTALI : perfect storm - Le pire devient de plus en plus vraisemblable

Jacques Attali:

“…le pire est sans doute encore devant nous ? De très nombreux pays, qui vivent sur des financements étrangers, ont le plus grand mal à les trouver ; de très nombreuses banques internationales manquent cruellement de ressources, sans même savoir à quelle échéance la réalité de leurs bilans va les frapper ; de plus en plus d’entreprises industrielles ont de plus en plus de mal à obtenir le renouvellement de leurs crédits et approchent de l’asphyxie. Au total, la machine économique mondiale est en train de s’enrayer rapidement.

Chacun devrait l’accepter et réagir. Même les observateurs les plus optimistes d’antan commencent à le reconnaitre : selon l’agence Bloomberg, en Asie, seulement un prêt sur huit fait en 2008 sera refinancé en 2009. Et, selon Moody’s, 17% des crédits faits dans la région seront en défaut en 2009, soit une proportion très supérieure à celle qu’on a connu en 1929.

Si ces menaces se matérialisent, aucun actif financier, aucune créance, aucun compte bancaire, n’aura plus de valeur ; seuls les actifs réels conserveront un prix ; on assistera au développement du troc. L’économie s’effondrera par pans entiers, avec d’immenses problèmes juridiques sur la propriété des actifs et sur la validité des réclamations des créanciers multiples.

Le monde entier ne sera alors plus très loin de la situation de blocage que connut la Russie, pour des raisons voisines, en 1992. A la seule différence qu’alors, tous les actifs appartenaient à l’Etat, ce qui réduisit les risques de contentieux et permit à quelques-uns de faire fortune. Aujourd’hui, la situation est à l’échelle de la planète beaucoup plus complexe. Et partout, des cabinets d’avocats se préparent avec délectation à gérer des contentieux innombrables dans lesquels chacun contestera la propriété de tout le monde. Une situation que l’un de ces cabinets, basé à Hong Kong, nomme cette semaine, non sans un certain cynisme : «perfect storm» (tempête parfaite).

Si ce genre de désastre se produit, tout notre système social, fondé sur la propriété privée et le respect des contrats de prêts sera remis en cause par la contestation généralisée de la valeur des biens et des titres. L’économie réelle s’effondrera, en flux comme en stock.

Nous voilà donc très clairement rendus au pied du mur : sans réforme majeure, urgente, radicale, des institutions multilatérales, pour en faire de véritables institutions supranationales, capables de prendre en charge la réduction massive de la dette mondiale et le soutien des emprunteurs les plus fragiles, le pire devient de plus en plus vraisemblable.

Jacques Attali

Identificateurs Technorati : attali, crise


PROUST - A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU - TEXTE INTEGRAL EN LIGNE



I - DU COTE DE CHEZ SWANN II - A L'OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS
III - LE COTE DE GUERMANTES IV - SODOME ET GOMORRHE
V - LA PRISONNIERE VI - ALBERTINE DISPARUE (LA FUGITIVE) VII - LE TEMPS RETROUVE

Post a Comment


SARKOZY (site indépendant)