NICOLAS SARKOZY ET LES FRANCAIS - 2007 - 2012

FRANÇOISE FRESSOZ : Bayrou-Royal : deux versions d’une même ambition

La force de Bayrou est la faiblesse de Royal : il a un parti, le Modem, certes petit mais qu’il contrôle entièrement. Elle est seule, en lisière d’un Parti socialiste dont elle a su séduire la base durant la campagne mais dont la tête lui est restée hostile. C’est ce qui a causé sa perte à la dernière présidentielle : cette méfiance violente qu’elle a suscitée chez les éléphants et dont on peine encore à démêler la part qui revient à ses propres insuffisances, à leur machisme ou au caractère trop novateur de certaines de ses propositions.

La faiblesse de Bayrou est l’atout de Royal : il ne peut créer la grande force démocrate dont il rêve qu’en siphonnant une partie des voix et des troupes du PS, celles qui penchent vers la social-démocratie et se désespèrent des ambiguïtés socialistes. Son succès est indexé sur l’incapacité du Parti socialiste à sortir de la bouillie idéologique dans lequel l’abus de synthèses l’a enlisé. Or Ségolène Royal veut rénover le Parti socialiste. Elle n’a pas encore trouvé le bon mode d’emploi ni l’offre politique nouvelle qui lui permettra de ratisser largement du centre à l’extrême gauche mais elle cherche. « Partir du réel, ouvrir grand les fenêtres »: c’est ce qu’elle clame avec force dans son livre et cette volonté est à elle seule un puissant stimulant pour l’ensemble du parti, qui n’est pas loin de son heure de vérité puisque le prochain congrès est prévu l’an prochain.”

la suite à lire dans Les Echos:

Bayrou-Royal : deux versions d’une même ambition - VIE POLITIQUE

Identificateurs Technorati : bayrou, modem, ps, politique, ségolène royal

Post a Comment

Wordpress Theme: Chloe - AUTEURES - CHANTEUSES - COMEDIENNES - FRIENDS - MEDIAS - MODELES - NEWS ARTISTES - PHOTOGRAPHES - GRAPHISTES - REALISATRICES - TEMOIGNAGES -