NICOLAS SARKOZY ET LES FRANCAIS - 2007 - 2012

Marin Karmitz : je veux proposer des solutions pour que la création redevienne un élément de l’imaginaire, du rêve, de la cohésion sociale, qu’elle redonne un mouvement à la société

LE MONDE: Vous allez animer un conseil pour la création artistique, présidé par Nicolas Sarkozy. Quel est son rôle ?

Marin Karmitz
: Cette structure part d’un constat : la culture a disparu du champ politique. Depuis De Gaulle et Malraux, puis Mitterrand et Lang, elle n’est plus au cœur de la politique. Or, depuis le début des années 1990, les données de la création culturelle ont changé : la révolution numérique, la mondialisation et maintenant la crise économique ont bouleversé le paysage. Avec des professionnels, je veux proposer des solutions pour que la création redevienne un élément de l’imaginaire, du rêve, de la cohésion sociale, qu’elle redonne un mouvement à la société.

LE MONDE : Le monde culturel risque d’être choqué qu’un conseil de la création soit présidé par le président de la République.

Marin Karmitz : Est-ce qu’à l’époque de De Gaulle, il aurait été terrorisé ? Est-ce qu’il a été terrorisé par Mitterrand ? Moi, j’ai commencé à être très inquiet quand Mitterrand a invité Berlusconi à lancer en France la première télévision privée. Et terrorisé quand la culture a disparu des préoccupations des politiques.

A lire:

Marin Karmitz : “La culture a disparu du champ politique” - Culture - Le Monde.fr

Identificateurs Technorati : sarkozy, culture, marin karmitz


PROUST - A LA RECHERCHE DU TEMPS PERDU - TEXTE INTEGRAL EN LIGNE



I - DU COTE DE CHEZ SWANN II - A L'OMBRE DES JEUNES FILLES EN FLEURS
III - LE COTE DE GUERMANTES IV - SODOME ET GOMORRHE
V - LA PRISONNIERE VI - ALBERTINE DISPARUE (LA FUGITIVE) VII - LE TEMPS RETROUVE

Post a Comment


SARKOZY (site indépendant)