LETTRE INFO NICOLAS SARKOZY
Ajoutez votre e-mail:




 

SARKOZY ET LA POLITIQUE DE CIVILISATION - YVES CALVI avec Jean Viard, Alain Finkielkraut, Michel Wieviorka, Fabrice d’Almeida

Emission C DANS L’AIR - YVES CALVI

jeudi 10 janvier 2008

Vous avez dit “civilisation” ?

Avec Jean Viard, Alain Finkielkraut, Michel Wieviorka, Fabrice d’Almeida

VIDEO DE L’EMISSION C DANS L’AIR

“Depuis que Nicolas Sarkozy en a fait le moteur de son action, elle
est devenue la star de la rentrée. Mais à l’heure de la mondialisation
et du “choc des cultures” que signifie ce concept de “politique de
civilisation” ? Et quelle est la définition d’une bonne civilisation ?

“Notre vieux monde a besoin d’une renaissance”. Il faut désormais
mener une “politique de civilisation”. A l’occasion de ses vœux aux
Français, Nicolas Sarkozy a résumé avec cette formule son ambition pour
2008.

Après la gestion de “l’urgence” en 2007, le président de la
République a expliqué sa volonté de passer, dorénavant, à une deuxième
étape, en travaillant “davantage encore à l’essentiel, à notre façon
d’être dans la société et dans le monde, à notre culture, à notre
identité, à nos valeurs, à notre rapport aux autres”. Tout ce qui
défini pour lui la “civilisation” et qu’il a décliné longuement, mardi
8 janvier 2008, lors de sa premier conférence de presse depuis son
arrivée à l’Elysée.

Héritage gaullien applaudit côté UMP, “concept fumeux” rallié à
gauche, l’expression a donné lieu à nombre de commentaires… Mais que
signifie-t-elle réellement ?

Dès décembre 1995, Edgar Morin écrivait, dans le contexte du
mouvement social contre la réforme Juppé : “Il faut restaurer
maintenant une politique de portée historique, un grand New Deal, que
j’appelle, moi, une politique de civilisation”. Une politique qui
remette l’humain, et non plus seulement la croissance économique, au
cœur de tout programme gouvernemental. Et qui se matérialise dans les
faits par la mise en place de “deux comités permanents visant à réduire
les ruptures sociales”, une “politique des grands travaux” en France et
une ambition écologique planétaire.

En reprenant le titre de l’ouvrage publié par le sociologue, avec le
politologue Sami Naïr, le chef de l’Etat en a-t-il repris les idées et
le concept ? La réponse est négative selon le philosophe, qui voit en
Nicolas Sarkozy “un déviant et un conformiste”.

Et alors qu’Edgard Morin a à l’idée une civilisation solidaire
inspirant la politique, le président de la République définit sa
politique, mais quelle civilisation envisage-t-il ?

A l’heure de la mondialisation, il semble souhaiter que la France
soit l’âme de la “renaissance” du Vieux Monde. Est-ce à dire que nos
civilisations seraient en crise ? Et comment définie-t-on une bonne
civilisation ? La nôtre est-elle meilleure qu’une autre ?”

Identificateurs Technorati : sarkozy, video, videos

quelle rupture ?

Pour ma part, je pense que c'est Denis Kessler qui a le mieux caractérisé la rupture tranquille de Nicolas Sarkozy :

http://rupturetranquille.over-blog.com/article-7195117.html

Ma pensée........

http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Dans civilisation, je rajouterai le mot "humanité", dans politique "sagesse", tous veulent donner des leçons en agitant des mots et des nouvelles phrases mais l'essentielle demeure toujours présent. Des dossiers ne sont pas étudiés, des épouses de français souffrent en détention à l'étranger, des tas de choses vont mal et on nous parle de civilisation. Moi je dirais à Monsieur Sarkozy, "de passer à l'acte et de soutenir les français qui lui réclament de l'aide depuis plusieurs mois." Nous voulons maintenant autre chose que des belles phrases.

http://tunisie-harakati.mylivepage.com

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage