LETTRE INFO NICOLAS SARKOZY
Ajoutez votre e-mail:




 

JEAN-MARIE CAVADA : Nous voulons écarter les diseurs de bonne aventure, les télévangélistes

JEAN-MARIE CAVADA : "Nous lançons aujourd'hui une structure de travail pour proposer un train de réformes d'urgence pour le pays".

Jean-Marie Cavada crée AVENIR DEMOCRATE, en compagnie d'anciens membres du MODEM :

l'économiste Christian Saint-Etienne, les députées européennes Claire Gibault et Janelly Fourtou, et l'avocat Mario Stasi

"Nous voulons écarter les diseurs de bonne aventure, ceux que j'ai appelé les télévangélistes, qui observent, dénoncent, critiquent, et invoquent un avenir meilleur, mais se refusent à passer à l'action" et sont "focalisés" sur la prochaine échéance présidentielle, a-t-il déclaré, dans une critique à peine voilée de François Bayrou.

Fustigeant à son tour les "prédicateurs", M. Saint-Etienne a affirmé: "nous serons un aiguillon de l'actuel gouvernement et du président de la République".

Affirmant vouloir fonctionner selon une méthode de "démocratie délibérative", les fondateurs d'Avenir démocrate, se présentant comme des "orphelins de l'UDF", ont fait le constat d'une "France au bord du décrochage".

Ils ont affirmé leur volonté de travailler sur une réduction des déficits, "un développement économique équitable", ou encore le développement durable, dans une optique européenne.

"Nous voulons construire un projet fédératif pour que se retrouvent ensemble des gens venant du Nouveau Centre, du Parti radical, du MoDem ou de Gauche Moderne", a affirmé M. Saint-Etienne.

Identificateurs Technorati : cavada, modem, udf, bayrou, avenir democrate

Vive les télévangélistes

Attention Cavada ! Sous Sarkozy, il ne fait pas bon être intolérant contre les télévangélistes !

Dieu est avec Nicolas ! Et en attaquant un de ses prophètes, tu blesses l'Eternel !

La France est sans le sous, j'ai LA solution :

Bonjour à vous qui lirez ce message,

Le président semble désemparé devant les faibles moyens dont dispose l'Etat pour venir à bout du problème du pouvoir d'achat, la France est pauvre, à tel point semble t-il qu'elle pourrai presque prétendre au RMI, par conséquent, c'est après une mûre réflexion que j'ai imaginé la solution ou tout du moins une solution car sait-on jamais, il y en a peut-être d'autres.

Ma méthode consiste à réformer le principe des amendes en fonction des revenus, ainsi plutôt que de placer tout le monde sur le même pied d'égalité. Si un malheureux smicard se fait prendre pour excèse de vitesse et qu'il soit condmané à payer 90€, il sera alors privé d'une grande partie de ces revenus, son pouvoir d'achat va être sérieusement amoindri, par contre, un ... président ... qui gagane 20.000€ par mois se moquera de payer cette somme qu'il jugera sûrement dérisoire.
Et si en France, nous adoptions ce qui existe déjà en Norvège, là-bas, plus on est riche et plus on paie quand on est en infraction avec la lois, ça paraît normal et surtout ça rapporte très gros à l'Etat Norvégien.
Cette mesure aurai plein d'avantages et mérite qu'on y réfléchisse avec sérieux.

Avantage N°1 : Ca rapporterai beaucoup à l'Etat, mais je me répète.

Avantage N°2 : Cette mesure de réforme serai extrèmement populaire, les pauvres qui constitue une très large majorité de gens en France se sentirai du coup soutenu par le pouvoir en place et Mr Sarkozy montrerai ainsi l'image d'un homme qui comprends tous les français et pas seulement ceux qui ont du "fric" comme les socialistes voudraient nous le faire croire.

Avantage N°3 : Si ce cher Nicolas se présente aux prochaines élections et nul n'ignore qu'il le fera sans aucun doute, ça lui permettra de damer le pion aux socialos car cette mesure est quand même assez socialiste quand on y pense. Piquer le pognon des riches, c'est de gauche.

Enfin voilà, c'était ma méthode, si j'en ai d'autres, je vous le ferai savoir.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage